L’âme de Paris bat toujours aussi fort. Comment ne pas être séduit par le charme de ses rues piétonnes et de ses terrasses de cafés, ses monuments sublimes, ses célèbres créateurs, son goût de l’élégance. Avec nos portraits, découvrez Paris à travers le regard d’un artiste, d’un créateur de mode, d’un chef gastronomique, d’un homme politique…

Pour cette première édition, Lorenzo Pennati, photographe italien nous parle de Paris autour de sa série photographique “Private Skyline”.

1/  Comment vous définiriez-vous ?

Je suis italien et photographe. La photographie est pour moi une seconde nature. J'ai commencé à exercer en tant que photographe à l'âge de 23 ans, après mes études. Ma profession, c'est toute ma vie. J'y mets mes tripes, toute ma passion, toute mon âme. Je ne peux le concevoir autrement. Mon esprit est en réflexion perpétuelle, je pense toujours au lendemain. J'aime l'idée que chaque homme peut sans cesse repousser ses propres limites.

 

2/ Vous avez réalisé la série "Private Skyline", mettant en scène un appartement parisien pour le magazine Marie-Claire Maison. Quel est pour vous l'appartement parisien idéal ?

Intime, c'est un appartement chaleureux, coquet. Pas obligatoirement grand. Les sols sont habillés de parquets bien lustrés. Il n'est pas rigide, ni désordonné : mais il exprime la vie. Quelques accessoires sont déposés deci delà. Une paire de souliers à talons vernis sur le plancher, un carnet de notes, un crayon, une paire de lunettes sur le coin d'une table, un carré de soie posé délicatement sur une commode élégante en bois d’acajou. Les murs sont couleur bourgogne, très féminins. Dans l'air, une odeur de bon café et de bonnes tartines. L'horizon sur les toits parisiens. L'emplacement, près d'un parc ou d'un atelier d'artistes.

 

3/ Vous habitez en Italie et travaillez en Europe. A quoi vous fait penser Paris ?

Quand je pense à Paris, je pense au début de l'ère moderne, avec la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Bien évidemment, Paris m'évoque aussi le raffinement et l'élégance. C'est indiscutable. J'aime Paris pour son cœur, ses valeurs, son effervescence.

4/ Quand vous voyagez, qu'est-ce qui attire en premier votre attention ?

Étrangement, ce n'est pas la vue. Je ne suis pas sensible au premier abord à ce que je vois. Ce sont les senteurs qui m’interpellent en premier. Chaque lieu a une odeur dominante plus ou moins prononcée. J'ai un bon nez, et les odeurs me marquent beaucoup.

 

5/ Quels sont vos projets actuels ?

Je prépare actuellement le shooting d’un catalogue de mobiliers haut de gamme. Je travaille également sur la prochaine édition du Marie-Claire Maison et le shooting d'un resort de luxe. J'avoue être sensible au beau mobilier.